Vision Mondiale
Qu'est-ce que l’exploitation ?
L’exploitation de personnes désigne toute circonstance où une personne (fille, garçon, femme ou homme) est placée dans une situation abusive dont elle ne peut se sortir. La personne n’est pas libre et peut être exploitée constamment au profit du trafiquant. Il s’agit d’un crime qui porte atteinte aux droits fondamentaux de la personne. Lorsque la personne est âgée de moins de 18 ans, il s’agit d’exploitation d’enfant.
L’exploitation des enfants peut prendre différentes formes:
  • Le trafic d’enfants
  • Le travail forcé, où l’enfant est contraint d’occuper un emploi dangereux et dégradant
  • L’exploitation sexuelle
  • Mais également l’esclavage domestique, le mariage forcé, le trafic d’organes, la mendicité ou la participation à des guerres

L’exploitation des enfants est une conséquence de la pauvreté, de la discrimination et de l’impuissance, où les plus forts exploitent les plus faibles. Les enfants sont des proies faciles pour les trafiquants. Ils sont vulnérables pour diverses raisons : ils ont davantage tendance à faire confiance que les adultes, ils sont plus faciles à manipuler, ils connaissent moins bien leurs droits, et ils sont moins aptes à obtenir de l’aide.

Des millions d’enfants souffrent ainsi de mauvais traitements, de problèmes de santé permanents et, dans certains cas, trouvent la mort à cause de :

  • Leurs conditions de vie
  • L’absence de scrupules des employeurs
  • Les lois inefficaces en matière de protection des enfants et du travail

On trouve des emplois dangereux et dégradants notamment dans les domaines de l’agriculture, des pêches, des mines, des services domestiques et de l’industrie manufacturière.

Agriculture : L’agriculture se révèle être l’un des milieux de travail les plus dangereux pour les enfants et les jeunes. Les tâches à accomplir sont souvent très difficiles. Les enfants sont exposés à des pesticides toxiques et à des conditions météorologiques extrêmes; ils travaillent pendant de longues heures à transporter de lourdes charges et à manœuvrer de l’équipement dangereux.

Résidences privées : Comme les autorités ne peuvent inspecter les résidences privées, les enfants peuvent y être forcés de travailler comme domestique dans des conditions proches de l’esclavage. Souvent, ils ne peuvent aller à l’école. Ils travaillent pendant de longues heures, sans périodes de repos, pour un salaire dérisoire. Ils sont parfois isolés et leurs documents d’identité peuvent être saisis. Ils peuvent subir des violences physiques ou sexuelles et ils courent le risque de contracter des infections transmissibles sexuellement.

sines : Dans l’industrie manufacturière, les garçons et les filles peuvent se retrouver dans des ateliers clandestins où leur salaire est moindre que les adultes, voire inexistant, et où l’employeur peut contrôler étroitement leur vie.

Pêche : Les travailleurs à bord des bateaux, généralement des hommes et des garçons plus âgés, disent être privés de nourriture et de sommeil et être obligés de manœuvrer de l’équipement dangereux. Ils sont souvent forcés de passer des mois, voire des années en mer. Les menaces et les violences physiques sont courantes. Il existe une seule façon de se sortir d’une telle situation : sauter par-dessus bord et tenter de nager jusqu’à la rive ou d’être secouru par un autre bateau. Les travailleurs qui résistent ou qui tombent malades sont parfois tués ou jetés par-dessus bord. Les hommes et les garçons sont des proies faciles dans l’industrie de la pêche, industrie essentiellement non réglementée où le commerce d’êtres humains est rarement dénoncé.

Mines : L’exploitation minière est l’une des occupations les plus dangereuses pour les enfants. Certains meurent lors d’effondrements, d’explosions ou d’inondations dans les mines. D’autres voient leur santé se détériorer parce qu’ils portent de lourdes charges et que leur organisme absorbe des produits chimiques et des métaux.

L’action de Vision Mondiale vise à prévenir le commerce d’êtres humains et l’exploitation des enfants, et, le cas échéant, à aider les victimes à se rétablir et à retrouver l’espoir d’un nouveau départ.

Nos actions visant à combattre l’exploitation des personnes dans le monde prennent diverses formes :

  • Nous collaborons avec les gouvernements, les services de police et les communautés
  • Nous dénonçons l’exploitation des personnes en Europe de l’Est, en Amérique latine, dans les Caraïbes, en Asie et en Afrique
  • Nous aidons les communautés à se doter de systèmes plus efficaces pour signaler les cas d’exploitation
  • Nous assurons la protection des enfants après une catastrophe naturelle ou pendant une situation d’urgence, lorsqu’ils sont séparés de leur famille
  • Nous encourageons l’enregistrement des naissances, afin que les enfants disposent d’une preuve de leur âge et de leur identité, et qu’ils puissent accéder aux services offerts par l’État
  • Nous formons les jeunes pour les aider à apporter un témoignage de leurs expériences
  • Nous faisons campagne contre la traite d’enfants dans les industries du cacao et du chocolat
  • Nous aidons les jeunes travailleurs à obtenir une éducation et des services médicaux
  • Nous créons un environnement plus sûr pour les enfants grâce à notre programme de parrainage. Le parrainage contribue au développement des communautés, aide les familles à subvenir à leurs besoins essentiels et donne aux enfants parrainés la possibilité d’aller à l’école, réduisant ainsi le risque qu’ils soient victimes d’exploitation